Découvrez le guide des huiles essentielles pour savoir comment les choisir selon vos douleurs articulaires.

Huiles essentielles

Huile essentielle : Une solution naturelle pour soulager les articulations

Généralement utilisées en aromathérapie, les huiles essentielles sont efficaces pour soulager les douleurs articulaires dans de nombreuses situations…
Mais quelle huile essentielle choisir ? Quelle pathologie soignent-elles ? Quelle pathologie soignent-elles ?
Dans cet article on parle des bienfaits des huiles essentielles pour votre corps.

Quels sont les vertus des huiles essentielles pour les articulations ?

Extraites des plantes via un procédé de distillation à la vapeur, les huiles essentielles sont utilisées depuis l’antiquité car elles possèdent d’innombrables vertus. Elles sont en effet particulièrement appréciées pour être à la fois :

  • Antibactériennes,
  • Antifongiques,
  • Antispasmodiques,
  • Antistress,
  • Antalgiques,
  • Anxiolytiques,
  • Antivirales,
  • et surtout anti-inflammatoires.

Quelles douleurs articulaires et musculaires peuvent être traitées par les huiles essentielles ?

Les huiles essentielles sont un véritable concentré de principes actifs, dont le parfum est très agréable, mais ce n’est pas tout !

En effet, elles offrent aussi des bienfaits extraordinaires pour traiter les petits maux de tous les jours.

Par exemple, elles peuvent calmer :

  • Les rhumatismes,
  • La sciatique,
  • Les tendinites,
  • Les sciatiques,
  • Les lombalgies,
  • Les crampes,
  • Les hématomes,
  • Les articulations douloureuses,
  • Mais aussi l’arthrose, l’arthrite et les polyarthrites…

Vous l’avez compris, les huiles essentielles peuvent donc être de grandes alliées pour votre santé et venir à bout de nombreux désagréments.
Mais chaque huile possède sa propre utilité alors laquelle devez-vous choisir ?
Voyons maintenant ensemble le pouvoir de chacune des huiles santé pour votre corps !

Quelles huiles essentielles utiliser pour les douleurs articulaires et musculaires ?

Les huiles essentielles sont nombreuses et aussi très polyvalentes, il est donc indispensable de savoir choisir la plus appropriée selon la douleur que vous ressentez. Voici notre guide complet des huiles santé les plus utilisées :

L’huile essentielle d’Harpagophytum

L’huile essentielle d’Harpagophytum est un puissant anti-inflammatoire à utiliser pour soulager rapidement les douleurs articulaires vives, comme la polyarthrite, l’arthrose, les rhumatismes et l’arthrite.

L’huile essentielle à l’Arnica

L’huile essentielle d’Arnica procure une sensation de chaleur douce, qui rend vos jambes légères, apaise les douleurs et résorbe les bleus. Après un coup ou un hématome, c’est l’anti-inflammatoire, qu’il faut avoir dans votre trousse à pharmacie.

L’huile essentielle de Vigne rouge

L’huile essentielle de Vigne rouge contribue à améliorer  la circulation sanguine artérielle, veineuse et capillaire au niveau des membres. C’est donc un veinotonique très utile pour combattre la sensation de jambe lourde, et pour retrouver de la vitalité.

L’huile essentielle de Gingko Biloba

Cette huile est une véritable cure de jouvence, car elle permet d’améliorer la circulation, d’oxygéner vos muscles et de ralentir le vieillissement.
Elle renforce donc vos
articulations et retarde aussi l’apparition des premiers signes de vieillesse.

L’huile essentielle de Camphre

L’huile essentielle de Camphre est reconnue pour ses vertus anti-inflammatoires et analgésiques exceptionnelles.
Elle est donc très efficace pour soulager toutes les inflammations et les
douleurs articulaires et musculaires, telles que l’arthrite, la polyarthrite et les rhumatismes.

L’huile essentielle de Prêle

C’est l’huile essentielle indispensable pour consolider une fracture, renforcer le cartilage et prévenir l’ostéoporose.

Son action bienfaitrice permet aussi de lutter contre l’arthrose, les tendinites et les douleurs articulaires.

Comment les utiliser ?

Tout d’abord, pour traiter les douleurs articulaires et musculaires, nous préconisons une simple application locale, et aucun usage interne ne doit être pratiqué sans l’avis d’un spécialiste !

Ensuite, il ne faut jamais appliquer d’huile essentielle pure directement sur la peau, mais nous recommandons toujours de la diluer dans une huile végétale (arnica, amande douce, jojoba, macadamia…).

Pour cela, il faut compter 10 % d’huiles essentielles dans 90 % d’huile végétale.
Donc versez d’abord la ou les
huiles essentielles, puis complétez le flacon vide jusqu’au col avec une huile végétale.

Mais il existe des gels de massage déjà tout prêt à l’emploi et très simple d’utilisation. Vous pouvez trouvez ces produits de soins chez NATURE ET SOINS par exemple. Ils sont très efficace et reconnus par les professionnels de la santé.


Enfin, massez localement la zone douloureuse 2 à 3 fois par jour, dans le sens contraire des aiguilles d’une montre.

Cataplasme à l’argile verte : Tous les bienfaits pour soulager vos articulations

Montrer un cataplasme d'argile verte

Pourquoi un cataplasme d’argile verte composé d’huiles essentielles est bon pour les articulations

Mal au niveau du dos, au coude, du genou ou de la cheville… Savez-vous qu’un cataplasme à l’argile peut venir à votre rescousse ?
Apaisant, calmant, cicatrisant, décongestionnant… ce soin concentre d’innombrables vertus thérapeutiques.
Vous souhaitez en savoir davantage pour ne plus avoir mal ?
NATURE & SOINS vous dit tout sur les bienfaits du
cataplasme à l’argile verte et aux huiles essentielles

Cataplasme à l’argile verte, des effets apaisants connus et reconnus

De nombreuses études de la Société française de phytothérapie et d’aromathérapie mettent en évidence les propriétés anti-inflammatoires, antalgiques et cicatrisantes de l’argile verte.
Facile à appliquer sous forme de cataplasme, l’
argile verte combinée aux huiles essentielles a un effet apaisant particulièrement apprécié des personnes souffrant à cause de leurs articulations.

D’ailleurs, dans la plupart des cures thermales, les soins rhumatologiques sont généralement prodigués à l’aide de boues composées d’eau thermale, d’algues et d’argile verte.

Cataplasme à l’argile verte : Quels sont les bienfaits ?

Loin de se cantonner uniquement aux soins de beauté, l’argile verte est aussi et surtout un antidouleur très puissant, car elle agit là où ça fait mal !
En cataplasme, elle met à profit ses vertus anti-inflammatoires, cicatrisantes et apaisantes. D’ailleurs, depuis des siècles, ses vertus sont utilisées pour apaiser les douleurs rhumatismales et musculaires.
En effet, ces propriétés anti-inflammatoire, antalgique et reminéralisante sur les articulations, les muscles et l’ossature procurent un effet décongestionnant qui enveloppe la douleur et la font disparaître.

Cataplasme à l’argile verte : D’où vient son pouvoir apaisant ?

Tout d’abord, il faut savoir que l’argile verte contient environ 40% de silice, ce qui lui confère un pouvoir absorbant très puissant et utile pour soulager votre corps.

Mais ce n’est pas tout !
L’
argile verte est également riche en fer et en magnésium, ce qui lui confère des propriétés apaisantes, détoxifiantes, purifiantes, adoucissantes et réparatrices.
En la combinant avec certaines
huiles essentielles telles que celle du Romarin, du Cajeput, et de la Menthe poivrée, on obtient un soin rafraîchissant et apaisant qui pénètre les muscles et les articulations pour en chasser la douleur.

Cataplasme à l’argile verte, dans quels cas d’utiliser ?

Sans aller jusqu’à redonner une seconde jeunesse à vos articulations, il faut savoir qu’appliquer un cataplasme à l’argile et aux huiles essentielles vous fera le plus grand bien.
D’ailleurs, pour lutter contre les douleurs articulaires dues à l’âge ou à un choc, c’est la référence car il permet de :

  • soulager les douleurs articulaires,

  • atténuer les courbatures et la fatigue musculaire,

  • réduire les inflammations, l’arthrose, la lombalgie et les tendinites,

  • effacer les douleurs osseuses ou musculaires dues à une blessure traumatique : entorses, foulures du poignet et de la cheville, ecchymoses.

Cataplasme à l’argile verte : Mode d’emploi

Tout d’abord, il faut étaler le cataplasme à l’argile verte à l’aide d’une spatule en bois sur un support noble, tel qu’un papier essuie-tout ou une bande de gaze.
Pour une action optimale, l’épaisseur d’argile doit être d’environ 1 ou 2 mm à poser directement sur la peau au niveau de la zone à soulager.

Ensuite, maintenez le cataplasme d’argile en place à l’aide d’une bande, sans trop serrer. Le cataplasme doit bien être en contact avec la peau et couvrir largement la zone douloureuse à traiter.

Enfin, terminez la mise en place en recouvrant le tout avec un linge propre que vous fixerez à l’aide d’un élastique.
Pour bénéficier de toute son efficacité, le
cataplasme à l’argile verte doit être gardé pendant environ entre vingt minutes et une demi heure; et pour le retirer, c’est très simple puisqu’il suffit de rincer abondamment à l’eau tiède.
L’opération peut être renouvelée une à deux fois par jour pendant une quinzaine de jours pour retrouver une bonne santé.

Comment éviter l’apparition de varices pendant cet été ? 5 astuces pour votre bien être

Varices aux jambes

Un français sur quatre est concerné par les problèmes de circulation sanguine, et les varices font partie des pathologies les plus fréquentes.
Lorsque l’été arrive, celles-ci ont tendance à faire leur apparition et anéantissent tous vos efforts pour avoir de belles jambes…
Pire encore, elles gagnent du terrain avec l’âge et deviennent douloureuses !
Mais que sont les
varices ? Pourquoi l’été favorise leur apparition ? Quels sont les symptômes ? Comment les empêcher d’arriver ?
Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur les
varices et lisez nos six conseils pour les éliminer !

Que sont les varices ?

Les varices sont la conséquence d’un dysfonctionnement des veines et d’une mauvaise circulation sanguine. Les veines touchées s’élargissent et le sang stagne ; elles deviennent alors plus visibles parce qu’elles forment une sorte de protubérance sous la peau.
Les
varicosités, quant à elles, apparaissent avant les varices ; ce sont de petits vaisseaux sanguins dilatés qui ressemblent à des taches bleuâtres sous la peau.
Les jambes et les mollets sont les organes du corps où l’on aperçoit le plus souvent ce type de pathologie. Les
varices peuvent toucher une seule veine, mais il arrive qu’elles affectent une zone plus étendue comprenant un ensemble de veines formant ainsi une sorte de toile d’araignée en relief.

Pourquoi l’été augmente le risque de varices ?

Les varices apparaissent suite à une dilatation anormale de la veine, qui crée une poche où le sang s’accumule et stagne. Le sang stagnant n’est plus oxygéné et il libère alors des toxines qui altèrent la paroi veineuse et la fragilise. Par ailleurs, la dilatation de la paroi veineuse empêche les valvules de jouer pleinement leur rôle, ce qui engendre une mauvaise circulation du sang qui s’accumule alors dans d’autres tronçons de veine. La chaleur constitue un facteur aggravant ce type de maladie veineuse. En effet, les chaleurs estivales augmentent le risque de déshydratation et dilatent le réseau veineux. Quand la température grimpe, on constate alors certains symptômes caractéristiques de l’apparition des varices, dont voici une liste exhaustive.

Les principaux symptômes des varices

Les varices sont évolutives et avec l’âge, les symptômes deviennent de plus en plus prononcés. Voici une liste des symptômes qui doivent vous alerter et vous inciter à réagir :

– Apparition de veines bleues et roses le long des chevilles et des mollets

– Sensation de fourmillements et démangeaisons à l’intérieur des jambes

– Jambes lourdes et tension dans les muscles

– Inflammation / Gonflement des veines et des jambes

– Crampes et douleurs

Il est à noter que les varices se manifestent surtout à l’intérieur du mollet et de la cuisse et qu’elles sont souvent accompagnées de gonflements.

Quelques conseils pour éviter l’apparition de varices

Les veines, ça s’entretient ! Mais comment faire ?
Le principe est simple : il faut tout faire pour empêcher la
dilatation les veines, qui empêche le retour sanguin.
Voici une liste des bons réflexes à adopter pour éviter l’apparition de nouvelles
varices au niveau de vos jambes.

Notre premier conseil : masser vos jambes avec des huiles essentielles

Pour éliminer les varices ou empêcher leur apparition, il faut renforcer et tonifier le réseau veineux. Pour y arriver, nous vous conseillons de vous masser régulièrement les jambes et les mollets avec des huiles essentielles. A la fois agréables et faciles à appliquer, les huiles essentielles utilisent le pouvoir des plantes pour régler tous les problèmes circulatoires. Leurs composants comme la menthe poivrée, l’Hamamélis, le marronier d’Inde, la vigne rouge, le Gingko Biloba et le Ruscus offrent des propriétés décongestionnantes et veino-toniques exceptionnelles. La circulation sanguine est relancée, les parois veineuses et les muscles sont tonifiés et les varices n’ont plus aucune chance de vous gâcher l’été !

Deuxième conseil : s’hydrater

N’oubliez pas de vous hydrater très régulièrement. Deux litres d’eau par jour lorsque le thermomètre explose !
L’eau va vous aider à évacuer les toxines, car c’est un excellent drainant. En revanche l’alcool et le café ne sont pas vos amis, puisqu’ils obstruent le réseau
sanguin… Et oubliez le tabac, car il contraint l’oxygénation du sang.

Troisième conseil : se dégourdir les jambes

Les sports « doux » comme la marche ou la natation, peuvent vous faire beaucoup de bien. En se contractant progressivement, les muscles des mollets aident le sang à remonter vers le haut du corps. Votre circulation sanguine est relancée et aucune stagnation de sang n’est possible dans vos veines.
Si vous travaillez pendant l’été et que vous restez debout ou assis pendant des heures, il faudra stimuler l’afflux
sanguin en marchant pendant quelques minutes au moment de la pause. Mieux vaut éviter la station assise ou debout prolongée; et si vous n’avez pas le choix, effectuez de simples mouvements de la cheville, de la plante du pied et du mollet pour renvoyer le sang vers le cœur.

Quatrième conseil : garder vos jambes au frais

Le bain de mer dans une eau trop chaude, le jacuzzi le soir et l’exposition des jambes au soleil, sont à éviter car ils provoquent la dilatation des veines. Aspergez vos jambes avec de l’eau froide pour stimuler votre circulation sanguine et recherchez de l’ombre !

Cinquième conseil : choisir de bons vêtements
Les pantalons moulants qui compriment vos cuisses et vos mollets sont à laisser dans le placard. Préférez des vêtements amples dans lesquels vous êtes à l’aise. Pour ce qui est des chaussures, les talons trop hauts ne sont pas une bonne idée. Si vous effectuez de longs trajets en voiture ou en avion, enfilez des bas de contention pour éviter au sang de stagner dans vos mollets.

Sixième conseil : bien manger
Une alimentation saine et variée, c’est la clé pour avoir une bonne circulation sanguine. Certains aliments contenant des antioxydants sont d’ailleurs spécialement recommandés. On en trouve dans les tomates, les poivrons, les agrumes, les fraises et l’huile d’olive… Les fruits et légumes aident aussi à protéger et à tonifier vos veines. Alors régalez-vous !

Comment éviter les jambes lourdes et gonflées en cas de forte chaleur ? 5 astuces pour votre bien être

Jambes lourdes : comment supporter l’été en cas de forte chaleur ?

L’été approche avec lui son lot de fortes chaleurs… Les températures élevées peuvent malmener notre organisme et provoquer l’apparition de jambes lourdes et de chevilles enflées.
Pourquoi l’
été aggrave-t-il les problèmes de circulation sanguine ?
Quelles sont les solutions à adopter pour soulager vos jambes ?
Existe-t-il des traitements simples et efficaces ?
Focus sur un problème de santé qui touche chaque année des millions de français.

Pourquoi les grandes chaleurs augmentent le risque de jambes lourdes ?

La sensation de jambes lourdes est la conséquence directe d’une mauvaise circulation sanguine dans les veines des jambes. Pour ramener le sang jusqu’au cœur, les veines utilisent les muscles des mollets qui servent de pompes sanguines et créent la pression suffisante pour faire circuler l’afflux sanguin. Notre organisme s’appuie aussi sur un système de valvules anti-reflux présent dans les veines pour lutter contre l’effet de la pesanteur. Mais dans certaines conditions, le retour veineux fonctionne mal ce qui provoque la stagnation du sang dans les jambes et c’est ce phénomène qui est à l’origine de la sensation de jambes lourdes. En été, la chaleur et l’exposition au soleil provoquent la dilatation des veines et des valvules, ce qui modifie le débit du flux sanguin. Le sang circule moins bien et il stagne au niveau de vos jambes, qui deviennent alors lourdes et gonflées. Heureusement, il existe plusieurs astuces simples pour dynamiser la circulation sanguine et empêcher l’apparition de douleurs pendant l’été ; en voici quelques-unes…

Jambes lourdes : de bons réflexes pour passer un bon été !

Notre premier conseil : masser vos jambes avec un gel anti jambes lourdes

Pendant les journées où le thermomètre explose, nous vous conseillons de masser vos jambes, vos chevilles et vos pieds avec un gel anti-jambes lourdes.

Ces crèmes sont spécialement conçues pour vous amener de la fraîcheur et améliorer votre circulation sanguine. Elles contiennent en général les meilleures plantes capables de vous soulager rapidement et effacer la sensation de gonflement.

Parmi les composants les plus actifs, on peut citer le menthol, la menthe poivrée ou encore l’huile essentielle de Gingko Biloba, qui une fois appliqués sur la peau, rafraichissent, tonifient et décongestionnent les membres endoloris en quelques minutes.

Nous recommandons d’utiliser ces soins rafraîchissants après la douche, en massant vos jambes de bas en haut – en partant des pieds ou des chevilles pour remonter vers les cuisses – afin d’optimiser le retour veineux.

Deuxième conseil : avoir une alimentation saine

Vous ne le savez peut-être pas, mais certains aliments particulièrement appréciés en été peuvent contribuer à avoir une bonne circulation du sang.

Parmi eux, on peut citer les aliments riches en antioxydants qui protègent et renforcent les parois de vos veines. Nous vous conseillons donc de consommer des poivrons, des fraises, des tomates et des agrumes comme les oranges, les citrons et les pamplemousses… Profitez-en car leur effet est bénéfique toute l’année et surtout en été !

Pour assaisonner vos salades, nous vous conseillons de privilégier les huiles d’olive, de noix ou de pépins de raisins, car elles sont riches en vitamine E.

Enfin, pour entretenir votre masse musculaire et faciliter le retour veineux, n’oubliez pas les viandes et les œufs, qui sont riches en protéines.

En revanche, évitez les graisses autant que possible, car elles encombreront inutilement votre système sanguin.

Troisième conseil : boire beaucoup d’eau

Pour faciliter le drainage de vos tissus, vous devez vous hydrater régulièrement et en quantité. Comptez presque 2 litres d’eau par jour lorsque la température grimpe ! Selon les prévisions météo, n’hésitez pas à boire beaucoup d’eau plusieurs jours avant la date des fortes chaleurs. Conservez une petite bouteille que vous garderez toujours dans votre sac, pour ne pas vous déshydrater si vous allez à la plage.

Quatrième conseil : garder vos jambes au frais

Bronzer est une activité risquée pour vos jambes ! L’exposition prolongée au soleil provoque la dilatation des veines et les valvules auront plus de difficultés à assurer leurs fonctions. Le bronzage est donc un facteur aggravant ou causant la sensation de jambes lourdes. Vous pouvez toutefois aller à la plage pour mais nous vous conseillons d’en profiter pour nager ou pour marcher dans l’eau. Si vous êtes d’humeur un peu paresseuse, sachez que vous pouvez aussi asperger vos jambes avec de l’eau froide pour stimuler la circulation sanguine.

Cinquième conseil : pratiquer un peu de sport

Nager, courir, pédaler… ces activités sportives permettent de stimuler vos muscles et aide ainsi le sang à circuler dans tout votre corps. Bien évidemment, il n’est pas question de s’épuiser ou d’aller au-delà de vos limites, car ce serait contre-productif !